FIAT LUX ROLISTICUM !!

JDR
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Quartiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Les Quartiers    23.03.11 13:35

Même si Redmond est officiellement divisée en une série de quartiers ou de circonscriptions, le district est plus largement connu selon un découpage territorial plus officieux autour duquel s’organise la vie quotidienne dans les Barrens.

LE BAZAR (BARGAIN BASEMENT sur la carte)


La zone appelée aujourd’hui « le Bazar » était le lieu de construction des plus luxueux appartements et condoplexes de Redmond, mais c’était il y a 40 ans, avant le Crash. Aujourd’hui la plupart de ces immeubles se délabrent doucement, occupés par les squatters ou revendiqués par quelques chefs de bidonvilles, soutenus par quelque syndicat du crime, et ne devant leur pouvoir qu’à quelques connexions illégales. Ce qui était un luxueux quatre pièces détenu pour cadre moyen abrite aujourd’hui trois familles différentes partageant la cuisine et tâchant péniblement de faire bouillir de l’eau sur les restes d’une vieilles cuisinières, le chauffe-eau ayant rendu l’âme depuis déjà des années.


La Mafia et le Yakuza ont tous deux une grande influence dans Le Bazar, où le coût de la vie est quasi nul et où la population est désespérée. Le marché noir est quasiment le seul moyen d’acheter quelque chose, et de petits bazars improvisés fleurissent un peu partout, dans les parkings souterrains, des ruelles étroites, ou toute autre espace public, proposant au plus offrant tout ce que ces marchands de fortune ont réussi à grappiller ou à voler.

Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 13:48

LA ZONE DE CRASH (CRASH ZONE sur la carte)

La petite communauté de Monroe, tout près de la frontière Salish-Shidhe, au nord du Fleuve Snoqualmie, fut le théâtre de la pire catastrophe aérienne dans l’histoire de Seattle, lorsqu’une navette spatiale, transportant David Hague, juge à la Cour Corporatiste, s’y écrasa en 2059. L’explosion et les incendies qui suivirent détruisirent toute construction dans un rayon de près de 3 km, et tuèrent la plupart des quelques milliers d’habitants de la zone. La quantité de carburant stockée dans l’appareil fut suffisante pour vitrifier le sol au centre de la zone d’impact.


Un des plus importants dommages collatéraux fut l’endommagement du Centre de Réhabilitation Pénitentiaire du Metroplexe de Seattle. Si la prison n’était déjà pas en bon état avant l’incident, cette explosion, équivalente à celle d’un missile ballistique à portée intercontinentale, eut raison de l’intégrité de la structure, et permit à des centaines de détenus de s’échapper, causant par la même occasion la mort de la plupart du personnel de l’établissement. Ce dernier, ultime bâtiment encore debout après l’explosion, était désormais aux mains des prisonniers.

La Garde du Metroplex et les équipes anti-incendie de Franklin Fire Services réussirent à contenir les dégâts dûs au crash (même si « contenir » ne veut certainement rien dire dans une si large zone, et impliquait la destruction d’immeubles entiers pour souffler les incendies gagnant du terrain). Avant que le Gouverneur Schultz puisse prendre la moindre décision au sujet de la Crash Zone, elle fut emportée par la catastrophe de l’Arcologie Renraku et son successeur le gouverneur Lindstrom eut d’autres choses plus importantes à faire que de s’occuper d’un territoire désolé en périphérie des Barrens. C’est ainsi que la zone dévastée fut abandonnée à son tour, et il ne fallut pas longtemps pour que de nouveaux squatters viennent s’y installer. Les anciens détenus du Centre de Réhabilitation revendiquèrent rapidement le contrôle de toute la Zone de Crash et commencèrent à fouiller et déterrer tout ce qu’ils pouvaient des décombres encore fumantes. Les zonards défendent aujourd’hui leur territoire avec ardeur, utilisant les armes et équipement de l’ancienne prison, tout en tolérant l’arrivée de squatter aussi longtemps qu’ils reconnaissent leur autorité.

>>> Les restes du Centre pénitentiaire et la zone alentour ont vu le retour d’un système néo-féodal en quelques sortes. Il y a eu plusieurs « rois » auto-proclamés, chacun à leur tour en tuant leur prédécesseur d’une façon ou d’une autre, la plupart du temps en combat singulier. L’actuel dirigeant incontesté de la Zone de Crash est un troll nommé King Mungo, un tueur gigantesque avec plus de cicatrices que de peau, et des tatouages couvrant le reste. Lui et ses fidèles sont des bêtes assoiffées de violence, régnant par la terreur, mais prennent soin de ne pas s’aventurer au-delà des frontières de leur « royaume », de peur de ne pas attirer l’attention de plus gros prédateurs.
>>> Riser


Dernière édition par Phil le 23.03.11 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 13:57

GLOW CITY



La fusion partielle de la centrale nucléaire Trojan-Stasop dans le sud-est des Redmond, il y a de cela 60 ans, contamina le Lac Beaver et les environs sur des kilomètres, recouvrant tout de particules radioactives. En 2028, Shiawase Atomics construisit une nouvelle centrale à côté des ruines rouillées de la précédente, suivant la logique de baisse des coûts d’exploitation sur un terrain déjà contaminé (stratégie prouvée et confirmée par les faits).




Après la Guerre de la Grande Danse Fantôme et plus tard le Crash de 29, les squatters et réfugiés ayant élu domicile dans la zone la surnommèrent « Glow City », investissant d’anciens immeubles résidentiels et d’affaires, pour y installer leurs propres tentes et créer leur propre ghetto. Le gouvernement du métroplexe tenta à quelques reprises de les en dissuader et les faire partir, mais abandonna rapidement l’idée, laissant toute cette population de squatters s’installer définitivement.



Depuis ce moment-là, la population sans-abri n’a cessé de s’accroître, malgré le taux de mortalité anormalement élevé dû aux divers cancers et autres maladies liées à la trop forte radiation des lieux, sans parler de l’énorme mortalité infantile et des innombrables mutations atroces que cela engendrait. Quelques magiciens firent de leur mieux pour aider la population locale en usant de leur Art, mais leurs efforts furent trop sporadiques et ponctuels pour faire une quelconque différence.




La population squatter actuelle a récemment vu l’afflux de nombreux Changelins, venant d’autres quartiers des Barrens et du métroplexe. Il y a aussi des rumeurs continuelles sur toute sorte de créatures monstrueuses vivant dans et autour de Glow City, même si (ainsi l’espère-t-on) la plupart d’entre-elles ne sont que des légendes urbaines.



>>> Glow City est le cœur pulsant de toute cette corruption nauséabonde polluant l’espace astral de l’ensemble des Redmond Barrens. Les ruines rouillées du cœur de la centrale nucléaire brûlent encore, tel un sinistre soleil verdâtre jetant cette lumière malade sur toute chose et toute créature. Cette même lumière toxique qui chasse les esprits et dissipe les formes éthériques des sorts aux quatre vents. Vous pouvez même sentir sa brûlure vous consumer littéralement l’âme et le corps. Il est parfaitement impensable que quelconque Eveillé puisse utiliser son Art pendant longtemps dans la zone.
>>> Ethernaut


>>> Les seuls qui y parviennent sont ceux qui adorent littéralement le Soleil Toxique. Ils vénèrent « la Lueur » et les « dons » qu’elle procure, et considèrent les mutations causées par radiation comme des transformations naturelles de « l’Eveil ». Ils croient que Glow City et toutes les régions similaires sont les berceaux d’une nouvelle transformation de la métahumanité. Leur foi et ferveur sont récompensées par le pouvoir que leur procure le mana corrompu de la zone, et appellent à eux ses esprits torturés et autres créatures toxiques avec lesquels aucun magicien sain d’esprit ne pourrait traiter sans danger.
>>> Axis Mundi


Dernière édition par Phil le 27.03.11 23:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 14:12

LES PLASTIC JUNGLES


Les Plastic Jungles valent le détour, même pour des habitants de Downtown. Sur plusieurs hectares, s’étend un océan de tôles en lambeaux et de de bioplastique sale soutenu à plusieurs dizaine de mètres de hauteur par toute sorte de piliers de fortunes. L’effet de serre généré y a créé un écosystème quasi-tropical, avec sa chaleur humide, son eau de pluie (bien que polluée et souvent acide) et sa filtration d’air étrangement assurée par la couche de bioplastique et la végétation. Celle-ci est composée de petits arbustes, lierres grimpants et même quelques fleurs exotiques aux couleurs chatoyantes embaumant l’air de leurs parfums entêtants. Sous les feuillages se trouvent tentes et abris construits à l’aide de matériaux de fortunes, de bois morts et de plastique trouvés et récupérés parmi les décombres de la jungle. Les Plastic Jungles sont un curieux mélange de forêt tropicale à la fois en serre et à l’air libre, en périphérie proche d’une des plus grandes villes du monde.


Au début du siècle, un riche agriculteur construisit une série de fermes écologiques, ou agri-domes, dans le nord ouest de Redmond, près de Echo Lake. Les constructions similaires à des tentes semi-rigides s’étendaient sur plusieurs kilomètres et se dressaient sur un terrain considéré comme trop pollué et trop toxique pour y faire pousser quoique ce soit. L’agriculteur prouva le contraire, ou presque. Le terrain rapporta certes d’étonnantes récoltes de nourriture, mais celle-ci était trop contaminée pour une consommation humaine.
Les agri-domes furent alors réaménagées pour faire pousser des plantes et fleurs tropicales jusqu’au Crash de 29, date à laquelle le propriétaire perdit l’intégralité de sa fortune, et dut abandonner le complexe. La dépression et la désertion de Redmond par sa population qui s’en suivirent, eurent tôt fait de jeter aux oubliettes l’intégralité du complexe dont plus personne ne voulait s’occuper, à part les populations métahumaines réfugiées ayant décidé d’y élire domicile, en parfaite « osmose » avec la nature luxuriante des lieux, et à l’abri du monde moderne toxique.


Repliée sur elle-même, la communauté métahumaine des lieux est extrêmement méfiante pour ne pas dire agressive à l’égard des étrangers, et plus particulièrement des humains. Ils sont organisés en un système néo-primitif de tribus, travaillant la terre. Ironie de l’histoire, les décennies de culture intensive ont réussi à nettoyer suffisamment les sols pour pouvoir y récolter de la nourriture comestible. Ceci fait des Jungles une des premières cibles des gangs des Barrens et autres fouisseurs pour voler récoltes et nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 14:29

LE NID À RATS
Officiellement appelé « Centre de Recyclage et de Traitement des déchets de Seattle Nord », la Nid à Rats est une immense décharge à ciel ouvert s’étendant sur plusieurs kilomètres. Située juste au nord du Fleuve Snoqualmie, pas très loin des frontières Salish-Shidhe, la zone est régulièrement sujette à tension entre le métroplexe et le Conseil Tribal Souverain, vu que les toxines et autres polluants s’écoulant des montagnes d’ordures filtrent à travers les sols et refusent étrangement de respecter la démarcation des frontières politiques.


Plus d’un millier de squatters vit dans le Nid, terré dans des huttes de fortune et autres tentes improvisées, sur, dedans et tout autour des montagnes d’ordures et de déchets. Certains squatters récupèrent parmi les détritus tout ce dont ils peuvent se servir ou tout ce qu’ils peuvent revendre au marché noir, et vous seriez étonnés de tout ce qu’ils arrivent à trouver de temps à autres. Les rats à ordure, ou gomi-nezumi, comme les appellent les Yakuza, ont un vrai flair pour dénicher l’introuvable, de la technologie sauvage de récup jusqu’ aux armes et aux vêtements, en passant par les matériaux de construction et bien d’autres trésors cachés dans les monticules de déchets.

>>> Certains des squatters du Nid à Rats sont des chamans Rat et la décharge est infestée de rats, rats du diable et autre rongeurs urbains.
>>> Lyran

>>> Tout comme les rats du diable, certains chamans du Nid sont enragés, corrompus et rendus toxiques à cause de la souffrance permanente et la déchéance de l’humanité à cet endroit.
>>> Tarlan



Dernière édition par Phil le 27.03.11 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 14:35

TOURISTVILLE


Le seul endroit relativement « calme » de tous les Barrens, Touristville est la région bordant le district de Bellevue et ses tours de verre, tout près du pseudo quartier gouvernemental de Redmond. C’est ici que les touristes et les badauds des quartiers chics viennent s’encanailler et vivre l’expérience « Barrens » en fréquentant les clubs louches du coin. Les patrouilles de sécurité sont presque inexistante, la Lone Star n’étant là que de manière superficielle, pour rassurer les quelques SINners en goguette ou exceptionnellement, lors d’actions coup-de-poing, lorsque la côte en bourse de la compagnie baisse légèrement. La sécurité de la plupart des habitants du quartier se fait personnellement, pour ceux ayant les moyens bien sûr, se payant les services de bodyguards ou shadowrunners.

Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers    23.03.11 14:43

LA BORDURE



Lors de la dernière éruption volcanique majeure du Mont Rainier des tonnes de cendre furent projetées dans l’atmosphère et disséminées sur toute la partie sud et est du métroplexe de Seattle. Une des zones les plus gravement affectées fut la frontière sud-orientale des Redmond et Salish-Shidhe, plus connu sous le nom de « La Bordure ». De part et d’autre de la frontière, on se rejette la responsabilité de nettoyage des cendres, invoquant à chaque fois d’autres priorités plus urgentes.




Federated-Boeing négocia l’achat du terrain avec le gouvernement du métroplexe, plus par souci de redorer son image auprès de l’opinion publique que par réelle préoccupation sanitaire et sociale. Il y eut de nombreux communiqués de presse, des reportages vidéos et même une petite cérémonie expliquant quels étaient les projets FB en ce qui concerne la réhabilitation de la zone, puis plus rien. Peut-être que le numéro d’acteur des dirigeants de FB ne rapporta pas les retombées marketing escomptés, ou peut-être ont-ils tout simplement perdu tout intérêt. Toujours est-il que les squatters investirent une fois encore rapidement les lieux, et prirent possession de tout immeuble, magasin et résidence, fouillant, creusant du mieux qu’ils purent, et la vie (autant qu’on puisse l’appeler ainsi) reprit son cours.




>>> Les gangs comme les Crimson Crush et les First Nations s’affrontent très régulièrement pour le contrôle de la zone et le droit de la revendiquer comme leur, le tout sur fond de guerre séculaire entre Mafia et Yakuza pour le contrôle des marchés noirs dans une zone où la population manque cruellement des biens les plus basiques.
>>> Nephrine

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Quartiers    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quartiers Résidentiels
» [Xia] Vieux quartiers industriels
» Qui controle les gangs dansles differents quartiers en Haiti
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu
» Les quartiers de Vala Mal Doran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FIAT LUX ROLISTICUM !!  :: SHADOWRUN 4 :: SEATLLE, CAPITALE DES OMBRES :: LE METROPLEXE :: Redmonds Barrens-
Sauter vers: