FIAT LUX ROLISTICUM !!

JDR
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Quartiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Les Quartiers   07.02.12 22:09

CARBONADO

Avant la Guerre de la Grande Danse Fantôme, la majeure partie de la zone de Carbonado était composée de petites bourgades minières le long de la Vallée du Fleuve Carbone, en direction du Mont Rainier. L'économie reposait lourdement sur les mines de charbon et l'exploitation forestière de la zone, dont la plupart cessèrent après que la première éruption du Mont Rainier eût ravagé la grande partie des forêts alentours et forçât les compagnies minières à fermer pour cause d'instabilité géologiques, laissant derrière elles autant de villes fantômes.


Un certain nombre d'orks fuyant la Nuit de la Rage du centre de Seattle s'installèrent dans le coin il y a 30 ans de cela, investissant les lieux, habitant les maisons abandonnées et les logements de fonction déserts, et prirent également possession des complexes miniers. D'autres squatters et réfugiés sont aussi arrivés à Carbonado, après que certains nouveaux résidents aient essayé de redonner vie aux mines, en utilisant toute pièce d'équipement qu'ils pouvaient déterrer.



>>> Carbonado est truffé de vieux tunnels miniers et les orks ont creusé de nouveaux boyaux à de nombreux endroits. En plus des activités minières semi-légales, l'autre grand business de la zone est la contrebande, mettant à profit les tunnels pour cacher et stocker les marchandises passant la frontière. Certaines cavités sont assez larges pour y cacher des panzers entiers et servir de garages temporaires.
>>> Rigger X


>>> Les cavités abandonnées et les tunnels de Carbonado attirent également d'autres types d'habitants. De nombreuses paracréatures s'invitent de temps en temps dans les lieux : des agropelters (bipèdes non-conscients) aux hommes oiseaux en passant par les harpies, les rats du diable, les bandersnatch ou les piasmes sortis du tréfonds des territoires tribaux NAO. Il y a aussi de nombreuses histoires de feux follets et autres esprits malins attirant leurs victimes dans les recoins inhabités des tunnels et les emmenant dans des ravins ou zones instables. Parfois, les locaux s'unissent pour nettoyer les tunnels infestés alors que d'autres les évitent soigneusement ou engagent de la main d'oeuvre externe pour faire le sale boulot.
>>> Lyran





Dernière édition par Phil le 07.02.12 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers   07.02.12 23:06

HELL'S KITCHEN

Le champ de lave Mowich, élément le plus caractéristique de Puyallup, fut formé par les rivières de lave qui s'écoulèrent du Mont Rainier, ravageant et dévastant tout sur leur passage. Peu à peu la lave refroidit et durcit sur des kilomètres, transformant toute la zone en un interminable paysage lunaire de roche noire. Les coulées de lave firent également sortir le fleuve Puyallup de son lit, inondant les berges d'une boue toxique grisâtre. Enormément d'eau fut également absorbé par le sol, et forma par endroits des poches de boue bouillonnante ou des geysers brûlants à la surface de la plaine de lave. Le fleuve changea au final son cours, même s'il est encore instable et inonde parfois la zone en fin d'hiver, début de printemps.




Toujours prête à exploiter tout désastre pour en faire des sources de profits, certaines corpos ont saisi cette opportunité pour constuire des usines géothermiques sur les champs de lave. Certains projets ont été approuvés, mais le premier Crash de '29 balaya toute chance de financement et bien souvent les corpos elles-mêmes avec. Les champs de laves restèrent donc avec les carcasses mortes-nées des usines, investies et recyclées aussitôt en habitation de fortune ou autres communautés sauvages.

Hell's Kitchen attire un certain type de touristes : quelques chamans errent parmi les vallées noires et les dunes de cendres, poursuivant d'obscures quêtes mystiques et communier avec les esprits de la nature, alors que les marchands de talismans cherchent des minéraux pour leur affaire et les os d'animaux morts à même la plaine ou dans un des gouffres bouillonnants. Cetains mineurs nains, particulièrement courageux, se fraient même un chemin à travers la roche même, à la recherche de quelque filon de minéraux précieux. Le reste sont soit des touristes admirant la beauté morbide du paysage (tout en respectant la plupart du temps les distances) ou les contrebandiers passant leur chemin depuis ou vers la frontière, évitant les rares miradors et autres patrouilles de drones sporadiques.




>>> Le simple fait de traverser Hell's Kitchen n'est pas chose facile : le terrain est instable et truffé de précipices et gouffres de boue bouillonnante et autres geysers ardent pouvant exploser à chaque instant. La couche de cendre recouvrant toute la zone cache très fréquemment les poches de vapeur , crevasses et autres dangers, y compris les puits de cendres où vous pouvez vous enfoncer comme dans les sables mouvants et disparaître en quelques secondes. Trouvez-vous un guide si vous devez traverser la zone à pied.
>>> Hard Exit


>>> En plus de tous ses risques de terrain, il faut aussi mentionner les créatures des étendues tribales sauvages rôdant dans les parages, attirées par la chaleur et les minéraux des champs de lave. Les vers des roches, par exemple, sont très courants à Hell's Kitchen, et leur salive corrosive leur permet même de passer à travers la carrosserie d'un panzer, pour peu qu'ils soient affamés.
>>> Lyran



Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers   07.02.12 23:35

LOVELAND

Situé le long de la frontière ouest du district, près de la Route 7, Loveland est l'endroit le plus densément peuplé et certainement le plus violent de tous les Barrens de Puyallup. Bourré de squatters, dealers, voleurs, gangers, et autres travailleurs du sexe, proposant tous leurs marchandises aux soldats en permission, tout droits venus de Fort Lewis, à quelques dizaines de kilomètres de là. Le Yakuza et la Mafia se sont affrontés durant de nombreuses années pour le contrôle de Loveland, généralement par le biais de gangs armés pour l'occasion, devenant de fait hommes de main et revendeurs de leurs puces, drogues et autres biens de contrebandes. Aucun des deux syndicats n'a pour l'instant réussi à l'emporter sur l'autre à Loveland, et le conflit ne cesse de continuer encore et encore.




>>> Loveland est aussi un hub sur la route de contrebande au travers de Puyallup et vers Tacoma, le long de la Route 7, contenant certains des rares entrepôts des Barrens, généralement propriété de l'un ou l'autre des syndicats. Beaucoup de gangers à Loveland travaillent soit pour la Mafia soit pour le Yakuza. Ils assurent à ces derniers de la main d'oeuvre et de la chair à canon pour leurs opérations de contrebande.
>>> Rigger X


Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers   10.02.12 22:10

PUYALLUP-VILLE

Le quartier de Puyallup à proprement parler se situe à la jonction de Tacoma et Auburn, et reste ce qu'on pourrait appeler en comparaison avec le reste du district, de "classe moyenne". Le gouverneur du district se trouve au centre du Puyallup-Ville, au "District Hall", entouré des sièges sociaux des rares entreprises (légales) de la zone. L'équipe du gouverneur fait de son mieux pour attirer tourisme et business pour lutter contre le sentiment de cause perdue largement diffusée dans tout le Métroplexe dès que le mot Puyallup est prononcé.


La réalité est que la quasi totalité des officiels et des directeurs d'entreprises de la zone sont soit du bord de la Mafia soit de celui du Yakuza (parfois les deux) ou leur payent au minimum la dîme en échange de la protection. Les deux syndicats du crime possèdent et contrôlent l'intégralité de Puyallup-ville, et toutes personnes, politiciens et figures populaires inclus, osant les trahir finissent soit jetés en pâture à la press trash dans des scandales montés de toute pièce, soit, comme le plus souvent, au fond du fleuve.




Dernière édition par Phil le 11.02.12 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 1428
Localisation : Londra, Grandbretan
Date d'inscription : 18/11/2009

MessageSujet: Re: Les Quartiers   11.02.12 13:00

TARISLAR

Tarislar est le mot Sperethiel pour dire "souvenir", dans le sens de "ne jamais oublier". Situé à l'extrême sud du district, bordé par le Silver Lake et le Harts Lake, la zone est le territoire de la grande majorité de la population elfe de Puyallup.
Fuyant les émeutes et le génocide métahumain de la Nuit de la Rage, ils jurèrent alors de ne plus jamais faire confiance aux humains. Fidèles à leur serment, les habitants de Tarislar n'ont de contact avec les étrangers que pour le strict nécessaire, et font bien comprendre aux visiteurs qu'ils ne sont pas les bienvenus ici.


Les elfes n'ont jamais voulu rester à Tarislar. Ils se sont simplement frayé un chemin le plus au sud possible, avec l'intention de traverser la frontière et rejoindre les contrées tribales des Elfes Sinserach en territoire NAO. Toutefois l'inattendue et brutale sécession du Tir Tairngire du Conseil Salish-Shidhe au même moment, durcit très nettement les rapports des Salish avec leurs anciens "cousins" elfes, et les exilés de Tarislar se virent alors bloqués à la frontière, une deuxième fois victime du sort.



Même si la politique d'immigration du Tir Tairngire, longtemps totalitaire, s'est quelque peu assouplie, la législation nationale en matière de visa reste un grand mystère juridique : alors que certains elfes de Tarislar furent autorisés à émigrer, d'autres se virent refuser le visa sans aucune raison. Il faut ajouter en plus de cela, tous les citoyens du Tir expulsés au cours des années, dont la plupart ont trouvé refuge dans les Barrens et Tarislar. Les exilés du Tir Tairngire sont généralement acceptés ici, bien que certains voient leurs frères "déchus" de la Terre Promise comme des proies faciles ou des cibles de leur rancoeur mal placée.




>>> D'autres encore les voient comme des gourous potentiels, et des personnes ayant vécu en "Terre Promise", quand bien même s'en soient-ils faits expulser (sans le moindre doute de façon injustifiée). De nombreux exilés du Tir se retrouvent dans des positions de pouvoir et de respect à Tarislar... enfin pour ceux d'entre eux qui survivent.
>>> Ethernaut


Tarislar est une zone officiellement abandonnée par le gouvernement du métroplexe, ce qui signifie qu'il n'y a bien sûr aucun services publics, pas même l'électricité ou télécomm, sauf pour quelques habitats réussissant à pirater et dévier la grille locale. Le discours est le même pour tout ce qui concerne l'hygiène, la santé et la sécurité, qui, du coup sont organisés soit par l'entraide communautaire, soit l'assistance des gangs ou syndicats comme les Laésa.




>>> Pas complètement, en réalité. Le conseil communautaire de Tarislar a réussi à lever assez de dons pour payer quelques services de police de proximité à la Lone Star. Cette décision fut très controversée car elle faisait entrer des "étrangers" dans la zone, mais la Lone Star a été assez rusée en la jouant fine dans ses campagnes de relations publiques (leur agent de liaison est un elfe) et de nombreux locaux souhaitent voir l'influence des gangs comme les Laésa diminuer.
>>> Tarlan


>>> Il est également important de mentionner le fait que parmi les premiers réfugiés arrivés à Puyallup après la Nuit de la Rage se trouvaient bon nombre d'humains : la plupart des parents et membres des familles des enfants métahumains partirent avec eux et furent persécutés de la même manière. Dans les trente et quelques années qui sont passées depuis, les couples et unions sont très fréquemment métahumains même si les couples inter-raciaux existent. Les populations des zones comme Carbonado et Tarislar déclinent, mais sont toujours présente. Ne soyez donc pas surpris si vous voyez d'autres races dans les quartiers "elfes" ou "orks".
>>> Butch



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Quartiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Quartiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quartiers Résidentiels
» [Xia] Vieux quartiers industriels
» Qui controle les gangs dansles differents quartiers en Haiti
» Haiti : Les hommes et femmes en bleu
» Les quartiers de Vala Mal Doran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FIAT LUX ROLISTICUM !!  :: SHADOWRUN 4 :: SEATLLE, CAPITALE DES OMBRES :: LE METROPLEXE :: Puyallup Barrens-
Sauter vers: